Concerter pendant la crise sanitaire, c’est possible !

La crise de la COVID-19 dans laquelle nous sommes encore a fortement modifié nos modes de réunion. Si la crise sanitaire a accéléré l’acculturation à l’utilisation du numérique pour certains, pour d’autres, la “fracture numérique” s’est faite ressentir plus que jamais. Cette période particulière nous a tou.tes fait repenser nos manières de travailler, d’interagir et d’animer.

De notre côté, à Écologie Urbaine & Citoyenne, nous avions lancé le chantier du numérique et de ses possibilités pour nos métiers il y a plusieurs années. Cela nous a permis de ne pas être dans l’urgence pour se saisir des outils numériques. Nous nous appuyons déjà sur ces méthodes et outils pour organiser des rencontres, ateliers, réunions en distanciel, puisque c’est également notre mode de fonctionnement au sein de l’agence (3 antennes mais un travail commun).

Si nous croyons que le présentiel et les échanges informels qu’il engendre sont favorables à la concertation, nos savoir-faire et nos outils permettent d’organiser différents scénarii d’animation. Ces derniers peuvent être ainsi adaptés à un public à risque (personnes âgées notamment) et dans des conditions nécessitant le distanciel.

Aujourd’hui, il nous semble indispensable de réfléchir à plusieurs scénarii lors de la préparation d’une animation, qu’il s’agisse d’une concertation auprès du grand public ou de la formation de professionnels. En effet, le contexte national et local évolue très rapidement et il est primordial que cela n’engendre pas l’abandon de toute forme de démocratie participative !

Nous revendiquons qu’un outil, numérique ou non, est au service de l’animation et non l’inverse. Le public prime. Il faut donc d’abord réfléchir aux objectifs de l’animation, son public cible, puis ses contraintes (sanitaires, matériel, etc.). Une fois ces éléments bien définis, nous sélectionnons les outils les plus adaptés dans notre boîte à outils.

La concertation, et l’animation plus largement, reste donc possible en période de crise sanitaire ! Malgré un contexte général peu rassurant et incertain, nous mettons un point d’honneur à faire de nos temps de rencontre des moments ludiques et d’émergence d’idées. Cela reste vrai aujourd’hui, que ce soit en présentiel, à distance, ou les deux !

Lire aussi : Masquée ou numérique, les habitants de Saint-André-de-Cubzac en demande de concertation