Matinale AATF : La rénovation énergétique

Pas de neutralité carbone en 2050 sans rénovation énergétique et le retard qu’accuse la France sur le sujet est énorme : près de cinq millions de « passoires thermiques » en France sur 37 millions de logements.

Le rythme est trop lent, à peine 0,2% des travaux engagés se font en rénovation globale. Quand on sait que 94 % des logements affichent une étiquette énergétique inférieure à B, on mesure l’ampleur du défi.

Dans le tertiaire, le recensement des consommations des bâtiments débute à peine et on ne dispose pas de données fiables. Une évolution cependant, le décret n° 2019-771 du 23 juillet 2019 fixe des obligations d’actions de réduction de la consommation d’énergie finale : – 40 % d’ici 2030 pour une première étape.

Pour ce qui est du parc résidentiel, l’objectif est de porter l’ensemble du parc au niveau bâtiment « basse consommation » d’ici à 2050 (étiquettes A et B). Selon la feuille de route nationale, cela implique 370 000 rénovations globales d’ici à 2022, puis 700 000 par an à partir de 2030. Pour atteindre ces objectifs, il faut trouver des solutions.

Notre question de la matinale : Les solutions passent-elles par des dynamiques locales portées par les collectivités ?

Pour nous accompagner lors de cette matinale, nos invités étaient :

Arnaud GABILLAT
Ingénieur Conseil Rénovation, Pouget Consultants
Ingénieur conseil depuis 7 ans chez POUGET Consultants il est en charge du pôle Rénovation dans l’agence parisienne. Ce pôle intervient dans 3 domaines liés à la rénovation énergétique et environnementale : l’assistance à maitrise d’ouvrage sur des études techniques / énergétiques à l’échelle d’un parc immobilier, le conseil auprès des institutionnels tels que l’ADEME, la DHUP et des énergéticiens, ainsi que sur des missions de R&D auprès d’industriels et sur des programmes publics de recherche. Il intervient également sur la rénovation du bâti ancien et sur la physique du bâtiment.

Frédéric Rosenstein
Ingénieur Service Bâtiment, ADEME
Frédéric Rosenstein est expert bâtiment en charge du secteur tertiaire, Contrat de Performance Energétique et démarche de commissionnement.
Les objectifs de rénovation des bâtiments tertiaires sont ambitieux et les solutions ne seront pas que techniques. Les Contrats de Performance Energétiques (CPE) sont-ils les outils contractuels qui vont permettre de réussir la rénovation énergétique des bâtiments tertiaires et respecter le décret sur les réductions de consommations ?

Frédéric Delhommeau
Agence Parisienne du Climat
Urbaniste de formation, 15 ans d’action sur les sujets de l’énergie et du climat au contact du grand public et des collectivités. Il coordonne les activités de l’APC sur l’habitat durable et sa rénovation. Il s’agit d’orienter le travail de l’Agence pour répondre aux objectifs du Plan Climat, notamment en termes de rénovations effectuées, et ce, en nous entourant des partenaires appropriés. La dimension relationnelle est très importante pour assurer la réussite de l’action, que ce soit en interne avec l’équipe ou en interaction avec nos nombreuses parties prenantes.  Il s’agit de connecter une action quotidienne au service des Parisien.n.e.s avec une vision prospective de ce que sera la ville du XXIème siècle.

Thomas Marchetto
Expert en patrimoine public, Espelia
Programmiste senior, il a élargi ses compétences techniques initiales aux dimensions financières, juridiques et managériales pour devenir un expert en management d’actifs immobiliers publics. Il intervient principalement aux stades des études préalables et pré opérationnelles de cadrage et définition de la commande publique, d’aide à la décision stratégique, au pilotage et à l’évaluation des politiques publiques.
Particulièrement motivé par les approches transversales, aimant le terrain et ayant le sens du contact et de la pédagogie, il associe aux analyses rationnelles une démarche de concertation participative.